QUI SUIS-JE ?

Kem Fari Maître Forgeron
Je me nomme Kem Fari, Maître Forgeron. Je suis d’ascendance KAMITE, conscient de ma terre Ancestrale l’Afrique et de cette Guyane toujours entravée, où j’ai grandie. Cette contrée devenue ma terre Natale et celle de mes Ancêtres déportés, pour servir le mercantilisme macabre d’un peuple qui se dit encore civilisé. C’est à force de persévérance que j’ai fini par comprendre qu’il existait un point commun entre complexes d’infériorité et de supériorité. Ce noeud par lequel tout s’explique est; L’ALIÉNATION.

L’ALIÉNATION EST UNE MALADIE QUE JE CONNAIS.
UNE MALADIE QU’IL EST POSSIBLE DE SOIGNER.

MAL-ÊTRE

Cela faisait un temps déjà que j’avais perçu les racines du profond mal-être dont j’étais, tout comme l’est mon peuple, la victime. Ce mal-être inextricable qui malgré les innombrables exhortations de nos leaders, demeure toujours profondément encré en chacun de nous. À tel point, que malgré le constat et toutes ses évidences, savoir quelle direction prendre ne suffit pas, pour qu’en réalité nous possédions les moyens de l’arpenter. Ce mal-être a si profondément élue domicile dans nos entrailles que notre bonne foi d’aliéné, jurerait qu’il n’existe pas.

UNE ULTIME CHAÎNE À BRISER

Quelle chaîne sévit en nous ?

Car une chaîne tenace sévit encore en nous. Une ultime chaîne à briser. Elle est là, tapis dans le saint des saints de notre structure mentale. Où nos moindres pensées, vaquent en faits et gestes convaincu par la « démoncratie » que liberté est nôtre. Cette chaîne invisible que nous avons héritée d’un passé douloureux, s’est transmise jusqu’à nos jour. Faisant de nous ces témoins maudits que le système cultive en chaque génération.

MISE EN ÉQUATION

Si cela a été si long que j’y ai laissé une partie de ma jeunesse, c’est que la mise en équation de cette problématique n’était pas sans embûches. Ne tenir compte que de la victime et faire phi de l’oppresseur, n’apportait qu’une fin de non recevoir à notre réel problème. Ce qui revenait à escalader la montagne sans jamais en atteindre le sommet, me diriez-vous. Cela dit, parvenu à ce point, j’avais résolu mon problème, celui de l’ascendant africain que je suis.

Mettre en équation la problématique Noire

En mettant les attributs de mon ÊTRE NATUREL, en harmonie avec l’enveloppe charnelle où ils se devaient d’être.

CONTENTIEUX

Mais devais-je pour autant m’en tenir là ? Me contenter d’extraire la victime que j’étais de sa geôle mentale et spirituelle, tandis que les miens y croupissaient encore. N’y avait-il pas une autre issue ? Bien que rien, dans ma posture d’afro-descendant, ne m’obligeait à atteindre cet autre sommet pour résoudre entièrement cette énigme, ce CONTENTIEUX ENTRE NOIRS ET BLANCS, qui se perpétue depuis plusieurs siècles et demeure toujours aussi d’actualité que le système qui le cultive et sévit encore dans notre tête.

SONDER L'ALIÉNATION

C’est versé dans presque trois décennies de réflexions et toujours en quête de solutions, comme nombre de mes honorables sœurs et frères prédécesseurs et contemporains, aux problématiques qui avilissent notre peuple, depuis sa rencontre avec l’avaleur d’ombre, que j’ai décidé, avant que vieillesse ne se fasse violence, d’essayer, en votre compagnie, tout au long de nos quelques rencontres et du temps que vous souhaiterez nous consacrer, de sonder ce mal-être viral qu’est l’ALIÉNATION, en y apportant votre contribution bienveillante, je l’espère, mais votre concours tout de même.

MAÎTRE FORGERON

Dans ce monde où le diplôme a plus de poids que l’école de la vie, à part une formation d’ingénieur du son, vous ne trouverez aucun autre diplôme à mon actif, pour étayer la démarche que j’ai entreprise, de partager en tant que Maître Forgeron briseur de chaînes, le fruit de mes réflexions et de mes intimes convictions, avec la communauté humaine. Aussi, fort de cette expérience, permettez que je vous propose cet espace d’échange: « CABPHARMATECH.INFO ». Derrière ce titre aux allures de médoc psychologique, une seule et unique volonté prime. Comment « tuer l’idée qu’une race d’hommes est supérieure à une autre » sinon « en rendant inopérant l’idéologie qui l’a faite naître« .

FAIRE SEMBLANT D'EXISTER

Car le plus difficile dans cette époque dite moderne, est que le matérialisme nous donne l’impression et même la conviction que l’on peut tout posséder ou presque. Ou en tout cas que l’argent suffirait à y pourvoir. Mais il n’en est rien. Que possède t-on réellement ?

Que vous reste t-il ?
Identité

Lorsque le système tend à nous déposséder de la plus infime parcelle de notre identité. Cette parcelle qui fait l’essence même de notre humanité. Une humanité en peau de chagrin, où la marionnette humaine ne possède que l’illusion d’être, terré derrière le mascara de son paraître. Nous sommes si encrés dans ce capitalisme sauvage qu’on en devient sans consistance, presque virtuel.

Vous conviendrez, qu’il n’est pire péril que de n’exister qu’à travers son ennemi.

Je me nomme Kem Fari, de la confrérie des Maîtres Forgerons.

ENSEMBLE, NOUS ALLONS TUER L’IDÉE QU’UNE RACE D’HOMMES EST SUPÉRIEURE À UNE AUTRE.

Quelle chaîne sévit encore en nous ? version audio, durée 4:37

© Tous droits réservés. Toute reproduction de cet article, même partielle, est interdite sans l’autorisation de C.A.B Pharmatech.

Que pensez-vous de cet article ?
Le thème abordé est-il pertinent ?
Son contenu vous a t-il parut choquant ?

Laisser un commentaire

tempus Curabitur lectus consequat. ut commodo at Phasellus eget justo
0 Partages
Enregistrer
Partagez
Tweetez